D'Allemagne (n&b)

Voir la section "couleur" de cette étude ici

Existe-t-il un pays aussi proche géographiquement du nôtre qui soit aussi mal connu des Français ? Les conflits passés ont entretenu dans notre mémoire collective une vision de la langue, de la culture et de la société allemandes à ce point tronquée et déformée qu’elle en est devenue caricaturale. Nous souffrons d’un déficit de curiosité pour ce pays qui, dans les 70 dernières années, est passé par des transformations et des mutations majeures dont finalement nous n’avons voulu ni être les témoins, ni tirer les leçons. Il y a pourtant un intérêt fondamental pour nos deux pays et pour l’Europe en général à ce que France et Allemagne se connaissent mieux.

Mon propos n’est pas de vous présenter une promenade touristique vantant les charmes (bien réels) de certaines régions allemandes. Il s’agit plutôt d’extraits d’un carnet de notes photographiques ramenées des villes allemandes que je (re) visite de manière systématique depuis quelques années et où j’ai vécu et travaillé il y a bien longtemps.

Chers visiteurs, vous ne verrez donc dans cette série aucune photographie de la fête de la bière, de Bavarois en culotte de peau, de bateaux naviguant sur le Rhin dominé par la Lorelei ou du débridé Fasching de Münich. Non, vous trouverez plutôt ici des impressions personnelles, des images qui évoquent quelque chose de l’état actuel de ce pays, des associations et des oppositions, des petits signes qui disent les souffrances, la prospérité et la pauvreté, l’ambiguïté, la reconstruction inachevée de l’est, la nécessité de ne pas oublier et celle, indissociable, de construire l’avenir, les difficultés de la réunification, la volonté persistante et opiniâtre d’extirper sans concession les vieux démons qui errent encore ici et là. Les photographies de cette série ne vous invitent sûrement pas au tourisme mais j’espère qu’elles vous donneront envie « d’aller voir », qu’elles aiguiseront votre curiosité et que peut-être, elles vous inciteront à ramener un jour vos propres notes… « d’Allemagne ».